angélique.png

La Maison bourgeoise

Située au cœur du village, la maison musée est l'ancienne maison TROTABAS dont les deux dernières descendantes, les "demoiselles Trotabas" enseignaient aux enfants du village le catéchisme et la musique; l'une d'elles s'adonnait également à la peinture. Elles décédèrent dans les années 1960. La Mairie de Colmars rachète la maison aux héritiers en janvier 2003 et la confie à l'association "Les Amis des Forts Vauban" qui l'aménage en lieux d'expositions visitables depuis 15 ans.

C'est une maison caractéristique de l'ancien habitat rural bourgeois de la vallée du Haut-Verdon : elle fut occupée par une famille de notaires de père en fils (charge héréditaire), les GRAVIER, dont la présence est attestée depuis le 17° siècle à Colmars. Le bureau était situé au premier étage, dans une pièce bien éclairée, tapissée d'un motif discret dont la porte en noyer massif conserve un petit heurtoir en laiton.

L'intérieur fut probablement entièrement restauré à la suite du grand incendie de 1672 qui toucha toutes les maisons... 

Façade du musée
Façade du musée

Derrière cette façade, restaurée en 2016 par Marielle BONNEFOY, se cache un grand musée! Le carrelage très ancien de l'escalier (constitué de carrés de terre cuite) date certainement de la fin du 17ème siècle car il est de même facture que le revêtement utilisé une dizaine d'années plus tard dans la construction du Fort de Savoie. Il provenait probablement de tuileries alors en activité à Colmars et dans la vallée.

Tourisme 1900
Tourisme 1900

En 1838, apparaît la première mention du Haut-Verdon dans un guide touristique... Londonien! Il s'agit du Guide Murray... On y recommande une visite pittoresque du Lac d'Allos ! Localement, l'aventure touristique est lancée par Joseph Trotabas, qui va non seulement ouvrir le premier hôtel de luxe en 1896: l'Alp Hôtel, à Beauvezer, mais aussi créer le premier Syndicat d'initiative du Haut-Verdon et du Lac d'Allos, quelques années plus tard !

Le salon bourgeois
Le salon bourgeois

Au départ de la garnison de Colmars en 1886, de nombreuses maisons accolées aux remparts prennent leurs aises ! Les propriétaires s’approprient un tronçon de chemin de ronde et percent des ouvertures de façon à améliorer leurs conditions de vie en gagnant lumière et chaleur. C'est le cas du salon bourgeois, ancien corps de garde de Colmars !

Façade du musée
Façade du musée

Derrière cette façade, restaurée en 2016 par Marielle BONNEFOY, se cache un grand musée! Le carrelage très ancien de l'escalier (constitué de carrés de terre cuite) date certainement de la fin du 17ème siècle car il est de même facture que le revêtement utilisé une dizaine d'années plus tard dans la construction du Fort de Savoie. Il provenait probablement de tuileries alors en activité à Colmars et dans la vallée.

1/8